0

Projet de loi de finances pour 2017 : audition d’Audrey Azoulay

La commission de la culture, de l’éducation et de la communication du Sénat a auditionné mercredi 9 novembre Madame Audrey Azoulay, ministre de la culture et de la communication sur le projet de loi de finances pour 2017. En tant que vice-présidente de la commission et rapporteure pour avis sur les crédits de « l’  Audiovisuel extérieur », j’ai tenu à interroger Audrey Azoulay sur le projet stratégique à long terme de France Médias Monde,  sur l’avenir de TV5 Monde et sur la nouvelle chaîne d’information Franceinfo.

Retrouvez ci-dessous mon intervention puis les réponses de la Ministre :

Le budget de France Médias Monde est en augmentation cette année, et l’on ne peut que s’en réjouir. Le COM prévoit le maintien, voire une légère augmentation annuelle des moyens jusqu’en 2020, mais nous verrons comment cela se passe.

J’ai auditionné hier une partie des syndicats de France Médias Monde. Permettez-moi de me faire le relais de certaines de leurs préoccupations. Ils s’interrogent sur le projet stratégique à long terme. En effet, la télévision est budgétivore, et les besoins de France 24 sont réels. Mais, parallèlement, le budget de RFI stagne dans le meilleur des cas, ce qui suscite l’inquiétude des salariés sur leur avenir et sur celui de leur radio. Pouvez-vous préciser les priorités de l’État pour le groupe audiovisuel extérieur ?

TV5 Monde panse encore ses plaies suite à l’attaque informatique de 2015. Est-ce que les leçons ont été tirées pour l’ensemble de l’audiovisuel public ? Pensez-vous que TV5 Monde va pouvoir reprendre sa marche en avant dans un contexte très concurrentiel ?

France 24 est partenaire de la nouvelle chaîne d’information, Franceinfo. Quel jugement portez-vous sur ce partenariat et sur les débuts de la chaîne ? Quels sont les apports de France Médias Monde à ce projet ? L’équilibre entre les différents médias ne devra-t-il pas être revu à terme ?

Réponse de Madame Audrey Azoulay : Les priorités de France Médias Monde sont clairement fixées dans le contrat d’objectifs et de moyens 2016-2020 : lancement de l’offre de France 24 en espagnol, présence de cette chaîne dans l’ensemble de ses zones de diffusion avec le passage en TNT en Afrique et la migration en HD en Asie, en Amérique et en Europe, effort de communication pour accroître la notoriété des marques du groupe, enrichissement des offres numériques et renforcement de la sécurité des emprises et du système d’information.

Grâce à l’accord conclu en 2015, qui a conduit à une hausse des salaires des personnels et à une adaptation de leur temps de travail à celui des personnels de France 24, la situation de RFI me paraît maintenant stabilisée.

À la suite de la cyberattaque subie par TV5 Monde le 8 avril 2015, le premier acte de cybersabotage de cette ampleur commis sur le sol français, le Gouvernement a réuni l’Agence nationale de la sécurité des systèmes d’information et l’ensemble des acteurs de l’audiovisuel et de la presse pour partager avec eux ses informations. Un comité stratégique de l’audiovisuel public s’est réuni le 21 octobre dernier pour, notamment, réfléchir à des projets de cybersécurité. Compte tenu des coûts additionnels de 4,4 millions d’euros supportés par TV5 Monde, auxquels s’ajoutent des pertes de recettes sur le numérique, nous et d’autres gouvernements bailleurs de fonds avons débloqué des financements exceptionnels à hauteur de 2 millions d’euros. Par ailleurs, la France a augmenté sa dotation pérenne à TV5 Monde de 0,7 million d’euros en 2016.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*