0

Audition de Madame Béatrice Khaiat directrice générale de Campus France

La commission de la culture, de l’éducation et de la communication a auditionné Madame Béatrice Khaiat, directrice générale de Campus France, sur le Contrat d’objectifs et de moyens entre l’État et Campus France pour la période 2017-2020.

J’ai pu interroger la directrice sur de nombreux points et notamment sur l’impact que pourrait avoir sur l’action de Campus France la réforme prévue pour l’entrée à l’université.

J’ai également souhaité interroger Béatrice Khaiat sur le projet de suivi plus spécifique par Campus France des étudiants venus en France. Il est en effet primordial de connaitre avec excatitude le taux de réussite de ces étudiants venus en France ainsi que leur devenir.

Lire ci-dessous mon intervention et ici l’intégralité de l’audition.

Mme Claudine Lepage. – Merci de votre présentation qui replace Campus France dans un contexte mondial éminemment concurrentiel. L’ambassade de France au Mexique est également très sollicitée pour mettre en place des programmes de double certification France-Mexique. C’est une opportunité très intéressante à la suite de l’élection de Donald Trump.

Nous sommes prêts à soutenir les objectifs de votre contrat d’objectifs et de moyens, mais c’est difficile lorsqu’on ne connait pas les moyens alloués …

Sénatrice des Français de l’étranger, j’ai pu visiter de nombreux bureaux de Campus France, à certaines saisons remplis d’étudiants se faisant conseiller. Savez-vous quel pourcentage de ces étudiants part effectivement étudier en France ? Le cas échéant, pour quelles raisons ne viennent-ils pas ? Est-ce un projet insuffisamment étayé, un refus des universités françaises, un refus de visa ?

Le chiffre de 121 000 membres de France Alumni après seulement quelques années d’expérience est très encourageant.

Où en est le projet de suivi plus spécifique par Campus France des étudiants venus en France ? Quel est leur taux de réussite dans leurs études en France et leur devenir après leurs études ?

Très souvent, les étudiants étrangers présentent un dossier dès le baccalauréat obtenu mais nous ne les acceptons pas en premier cycle universitaire. Cela a t-il un rapport avec les filières sous tensions ? La réforme prévue pour l’entrée à l’université aura-t-elle un impact sur l’action de Campus France ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*