0

Déplacement à Amsterdam 24 et 25 janvier

IMG_0765.petitLe Conseil consulaire des Pays-Bas avait lancé une invitation la semaine dernière à tous les sénateurs représentant les Français établis hors de France à assister à la cérémonie des vœux. Hélène Conway et moi-même avons répondu présentes!

Mme Christina Vasak, Consule générale ainsi que M. Cyril Bigot sont venus m’attendre à la gare. Suite aux intempéries le train avait du retard si bien que nous arrivons juste à temps pour la cérémonie des vœux à la résidence. La résidence forme, avec le Consulat et l’Institut français, un bel ensemble architectural. Malheureusement ce bel ensemble, l’Institut wallon, semble condamné à subir le même sort que nombre de résidences (Munich récemment) et d’instituts en Europe (Porto, Vienne..). L’Ambassadeur M. Laurent Pic, ancien conseiller de Jean-Marc Ayrault, a fait le déplacement de La Haye pour être là.

IMG_0753.petit

Chacun des conseillers consulaires a pu inviter un nombre limité de personnes, des représentants d’associations pour un grand nombre d’entre eux. J’ai le plaisir de retrouver Hélène Le Moing, Catherine Libeaut, Bernadette Van der Horst mais aussi  de m’entretenir avec Hélène Degryse et d’apercevoir Tanguy Le Breton. Je retrouve parmi les agents du consulat Franck Roy croisé à deux reprises à Washington, aujourd’hui Chef de Chancellerie, et qui va bientôt rentrer à Paris suite à une promotion. Le Consulat compte 19 agents pour une population de 24 000 inscrits, chiffre bien en dessous du nombre de Français estimé. De plus, les  milliers de touristes français se rendant  chaque année aux Pays-Bas alourdissent la tâche des agents.

Les agents  recrutés locaux du consulat m’entretiennent de leur problème de retraites, problème qui trouverait sa solution dans un système de retraites complémentaires inexistant pour eux. En effet, chaque citoyen vivant aux Pays-Bas touche à l’âge de la retraite un revenu de base en fonction du nombre d’années passées dans le pays et non en fonction du nombre d’années cotisées (ou travaillées). La somme maximale me dit-on est d’environ 700  euros pour qui a vécu de 15 à 65 ans aux Pays-Bas, ce qui n’est évidemment pas le cas de nos recrutés locaux français venus à l’âge adulte.  Sans retraites complémentaires, ils se retrouvent à 65 ans avec un revenu de 300, 400 euros.  La plupart des entreprises et administrations néerlandaises proposent un système de retraites complémentaires à leurs salariés mais ce n’est pas obligatoire…

IMG_0750. petit

J’échange avec un enseignant de l’école française d’Amsterdam qui accueille 250 enfants en primaire. Cette école est une annexe du lycée Van Gogh de La Haye que les élèves peuvent intégrer après les classes primaires. Certaines familles choisissent cependant l’école européenne de Bergen. Je rencontre une représentante de l’association de parents d’élèves de l’école de Bergen qui soulève un problème de bourses lié à des tarifs différents au sein de l’école. Je m’entretiens avec Bernadette Van der Horst et Françoise Millo de la question cruciale de la formation et de l’emploi.

La soirée se prolonge avec ceux de nos amis  du PS et de Français du monde-adfe qui ont pu répondre présent à l’invitation lancée par Hélène Conway et moi-même seulement trois jours auparavant!

 Je compte bien approfondir un certain nombre de sujets lors de ma prochaine visite prévue en mars aux Pays-Bas!

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*