0

La commission de la culture donne un avis favorable sous réserves à l’adoption du contrat d’objectifs et de moyens de France Médias Monde

Communiqué de presse de la commission de la culture, de l’éducation et de la communication du Sénat

La commission de la culture, de l’éducation et de la communication présidée par Catherine Morin‑Desailly (UDI-UC ‑ Seine-Maritime), a examiné le  rapport de Claudine Lepage (Socialiste et Républicain – Français établis hors de France) sur le projet de contrat d’objectifs et de moyens (COM) de France Médias Monde (FMM) pour la période 2016-2020.

Après que la commission, unanime, a souligné le réel effort d’économies structurelles réalisé depuis 2013, Claudine Lepage s’est réjouie que France Médias Monde reçoive 23,1 millions d’euros sur la durée du COM, soit une hausse de 9,5 %. Ainsi, ses moyens connaissent une progression deux fois supérieures à celle du précédent COM. Cette enveloppe permettra le lancement de France 24 en espagnol, à partir de septembre 2017. La rapporteure a également salué la  participation de France 24 à la chaîne Franceinfo, qui illustre une mutualisation réussie des moyens de l’audiovisuel public. La priorité donnée au numérique dans le nouveau COM est partagée par la rapporteure. Enfin, elle a estimé que l’  accord professionnel du 31 décembre 2015, qui permettait d’harmoniser les conditions de travail et de rémunération des différents personnels, constituait une avancée pour construire une identité commune.

En revanche, Claudine Lepage a regretté que la valorisation des antennes de FMM sur le territoire ne constitue pas une priorité ainsi que le développement en Afrique de RFI du fait de la priorité donnée à la chaîne France 24 en espagnol.

La commission de la culture, de l’éducation et de la communication a émis  un avis favorable à l’adoption du COM, accompagné de trois réserves :

  • elle regrette que le « Brexit » intervenu en juin dernier ne donne pas lieu à  un plan de développement de FMM en Europe afin de permettre au français d’y réaffirmer son rôle ;
  • elle souhaite que le signal en français puisse également être présent, au moins partiellement, sur la chaîne France 24 en espagnol, en dehors des six heures de programmes quotidiens en espagnol, en remplacement ou en complément du signal en anglais le reste du temps ;
  • elle estime que le  rapprochement des rédactions de RFI et France 24, interrompu en 2012, devra être réexaminé durant l’application du nouveau COM.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*