0

Débat sur le rapport intitulé « La laïcité garantit-elle l’égalité femmes-hommes? »

Le rapport d’information voté de façon unanime par la Délégation aux Droits des Femmes le 3 novembre dernier et intitulé « La laïcité garantit-elle l’égalité femmes-hommes ? » a fait l’objet d’un débat aujourd’hui au Sénat.

L’objectif de ce rapport était de s’intéresser à l’apport éventuel de la laïcité sur la situation des femmes dans notre société. Eu égard aux différents constats qui ont été dressés, la délégation a formulé quatre propositions au législateur, des recommandations au gouvernement et des pistes de réflexion aux différents acteurs et actrices.

Etaient donc réunis dans le cadre de ce débat les représentantes des associations, des cultes et plus largement toutes les personnes ayant été invitées à concourir à l’élaboration de ce rapport, notamment dans le cadre des auditions. Le débat étant ouvert au public, toute personne intéressée par les questions soulevées par le rapport pouvait également y contribuer.

Toutes les personnes ayant été entendues dans le cadre des auditions et souhaitant s’exprimer ont ainsi pu donner leur avis sur la version finale du rapport, sur la transcription des messages délivrés et sur les propositions conclusives faites par la Délégation aux Droit des Femmes à l’issue de ces deux ans de travail.

Tous les avis exprimés ont salué l’initiative de ce rapport, le choix d’étudier l’égalité femmes-hommes sous le prisme des textes religieux ainsi que la diversité des auditions faites. Il a également été souligné le fait qu’aucun des intervenants n’ait demandé ou recommandé de modifier les principes issus de la loi de 1905, démontrant ainsi l’importance et l’adaptation de cette loi à toutes les époques. Enfin, les points de vue convergeaient sur le fait que la laïcité, bien que nécessaire, ne saurait garantir à elle seule l’égalité entre les femmes et les hommes.

Une des mesures proposées par le rapport avait partagé les membres de la Délégation aux Droits des Femmes mais a, au cours de ce débat, trouvé un écho favorable quasi unanime auprès du public : l’inscription du principe d’égalité entre les femmes et les hommes dans la Constitution.

Par ailleurs, des informations complémentaires ont pu être apportées, notamment sur l’existence en France du programme Emouna de Sciences Po qui s’attache à former les ministres des cultes à une meilleure connaissance interreligieuse et leur permettre d’appréhender les mécanismes de la laïcité et la place des institutions religieuses dans la société.

Des nouvelles pistes de réflexion ont été lancées et certaines lacunes notamment de nos outils de prévention et de sanction des atteintes au principe d’égalité femmes-hommes ont également été pointées.

Le débat riche qui a eu lieu ce matin a donc permis d’asseoir l’importance du rapport d’information concluant qu’il pourrait être l’objet de questions posées aux prochains candidats à l’élection présidentielle.

Pour consulter le rapport : http://www.senat.fr/rap/r16-101/r16-1010.html

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*