0

11 octobre 2012: 1ère journée internationale des filles

 Aujourd’hui c’est la première journée internationale des filles, reconnue par l’ONU grâce aux actions de PLAN. Faites entendre la voix des filles avec nous!

Pourquoi une Journée internationale des filles ?

 Fort de ses 75 ans d’expérience de terrain, PLAN a constaté que les filles font partie des enfants les plus vulnérables et qu’elles sont les premières victimes de discriminations dans le monde (absence de soins, violences sexuelles, exploitation économique, mariages et grossesses précoces…)

Lorsqu’une famille est forcée en raison de sa pauvreté de choisir lesquels de ses enfants elle peut envoyer aller à l’école, elle choisit d’abord les garçons, les filles restant à la maison ou allant travailler pour fournir un revenu à la famille.

Cette journée est une véritable occasion de faire entendre la voix des les filles et de faire reconnaitre leurs droits.
C’est pour PLAN un moment phare dans l’année pour prendre la parole de manière forte sur cette cause et sensibiliser le grand public, les médias et les politiques sur les discriminations faites aux filles. Et cela le même jour dans les 70 pays où PLAN est présent.
Enfin, c’est également un moyen de mettre davantage la pression sur les instances internationales pour que les engagements pris sur la question des inégalités filles/garçons.
C’est grâce à un long travail de plaidoyer mené par PLAN auprès Nations Unies que l’ONU a reconnu officiellement le 11 octobre comme la Journée internationale des filles.

Pourquoi soutenir l’éducation des filles ?

75 millions de filles n’ont toujours pas accès à l’éducation dans le monde.Mariages ou grossesses précoces, violence en milieu scolaire, main d’œuvre nécessaire pour les familles, de nombreuses barrières empêchent les filles d’accéder à l’éducation.
Or de réels changements peuvent avoir lieu lorsque les filles ont accès à l’éducation :

– 9 ans d’éducation gratuite et de qualité permettent à une fille de changer son destin : une fille plus instruite se mariera plus tard, elle aura moins d’enfants et en meilleure santé, elle veillera à ce qu’ils aillent à l’école. Elle comprendra ses droits, fait ses propres choix et est un moteur de changement.
– Chaque année supplémentaire qu’une fille passe sur les bancs de l’école augmente son revenu futur de 15%.

Soutenir l’éducation des filles est l’un des meilleurs investissements que l’on puisse faire pour mettre fin à la pauvreté.

Et les garçons dans tout cela ?

PLAN ne les oublie pas, leur donne la parole et travaille avec eux pour faire évoluer leur comportement et leur regard par rapport aux filles. Les pères, frères, maris ont tous un rôle à jouer dans la lutte et la transformation des inégalités

Participez à la Journée Internationale des filles
Place de l’Hôtel de Ville à Paris
Sur Facebook et twitter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*