0

Courrier des quatre sénateurs PS-EELV représentant les Français établis hors de France à Hélène Conway

Madame la Ministre,

Lors de la réunion du 29 octobre de la commission nationale des bourses, vous avez validé une réforme complète de l’aide à la scolarité.

Celle-ci, qui figurait au cœur de nos engagements de campagne, va toucher plus de 20 000 familles françaises vivant à l’étranger.

Lors des travaux sur le nouveau schéma d’attribution des bourses, nous avons fait part de plusieurs inquiétudes qui ont nourri la réflexion de la Commission nationale des bourses. Nous vous les soumettons à nouveau, car les conséquences de suppression de plus de 32% des bourses à 100% nous inquiètent fortement.

Le système actuel présentait des défauts, son mode opératoire était financièrement de plus en plus lourd compte tenu du désengagement de l’Etat dans le financement des établissements scolaires à l’étranger. Une réforme est donc nécessaire. Cependant, la question est centrale pour l’action de la gauche à l’égard des Français de l’étranger. Elle doit être un succès et recueillir un large consensus. Il importe, dans ces conditions, qu’elle fasse l’objet d’une concertation à tous les étages et d’une grande prudence. Une expérimentation réelle nous paraît nécessaire.

Aussi, nous insistons pour que l’année 2013/2014 soit une année d’expérimentation concernant tant le barème que le partage des responsabilités entre les commissions locales et la commission nationale des bourses et qu’un bilan soit établi en 2014.

Vous remerciant vivement, par avance, de votre attention sur ce dossier qui nous préoccupe particulièrement, nous vous prions d’agréer, Madame la Ministre, Chère Hélène, l’assurance de notre plus haute considération.

 

Kalliopi Ango-Ela, Jean-Yves Leconte, Claudine Lepage, Richard Yung

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*