0

« Tous unis pour un avenir solidaire » – Ma profession de foi pour les primaires en vue des sénatoriales

PJTélécharger ici ma profession de foi

Chères et chers Camarades,

Dans quelques semaines vous serez appelé-e-s à voter en vue de constituer la liste des candidats de notre Fédération à la prochaine élection sénatoriale de septembre 2014. C’est un moment important de notre vie militante puisque nous allons nous rassembler autour d’une équipe et d’un projet que nous porterons ensemble face à l’opposition.

Comme je vous l’ai déjà indiqué je souhaite effectuer un second et dernier mandat. Vous me connaissez, vous savez l’engagement qui a été le mien durant ces 5 années passées au Sénat, vous avez pu consulter l’ensemble de mon activité de parlementaire dans mes trois comptes rendus de mandat, toujours disponibles sur mon blog « claudinelepage.eu ». Au verso de ce document vous trouverez les thèmes et les dossiers dans lesquels je compte particulièrement m’investir à l’avenir, si vous me renouvelez votre confiance.

Dans un précédent courrier je vous ai donné les principales raisons motivant ma volonté de continuer mon action au Sénat. Je voudrais insister sur l’une d’elle plus générale mais tout aussi importante. Au moment où la tentative des dirigeants du Front national de banaliser l’image de leur parti – et donner l’illusion qu’il s’intègre parfaitement dans le champ des partis traditionnels, républicains – semble faire son chemin je veux, plus que jamais, rappeler notre internationalisme, cœur de notre engagement à la FFE et de notre militantisme à l’étranger. C’est lui qui nous fait dénoncer avec plus de véhémence que les autres les inégalités croissantes des échanges Nord-Sud, Est-Ouest, et leurs conséquences parfois dramatiques, notamment l’immigration avec les naufrages meurtriers en Méditerranée, c’est lui aussi qui nous rend plus sensibles aux enjeux géopolitiques et environnementaux. La xénophobie s’affiche et s’assume désormais sans complexe, y compris parmi nos anciens électeurs… Plus que jamais, il va nous falloir mobiliser, rassembler, réconcilier : la France ne doit pas céder au repli identitaire et ce n’est pas une embellie économique qui comblera d’un coup de baguette magique le fossé qui est en train de se creuser dans notre société. Le mal est plus profond.

Pour cela il va nous falloir d’abord rassembler notre camp, la gauche, pour éviter le retour de la droite au Sénat. C’est donc forte de mon expérience et de mes convictions, animée par la volonté de rassembler les femmes et les hommes de gauche à l’étranger – de la majorité présidentielle bien sûr mais aussi du monde associatif notamment Français du monde–adfe – que je présente ma candidature, déterminée à ce que notre liste d’ouverture obtienne une large victoire : pourquoi ne pas imaginer gagner trois voire quatre sièges?

Face aux vents mauvais, soyons solidaires et unis. Opposons à ceux qui doutent, hésitent ou nous combattent, notre énergie et notre volonté de convaincre. « Quand les hommes ne peuvent plus changer les choses, ils changent les mots. » disait Jaurès. Depuis 2008, je garde, quant à moi, intacte ma volonté de changement et, surtout, d’inventer un autre avenir pour notre pays. photo CL

Solidaires et unis, nous saurons rendre l’espoir
et la confiance à nos concitoyens.
Amitiés socialistes,

Claudine Lepage

Télécharger ici l’ensemble de ma profession de foi et consulter ici ma déclaration de candidature

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*