0

Lycée franco-mexicain: Paris reste attaché au maintien de la convention avec l’AEFE

 

jpglyceePARIS 29 nov 2013 (AFP) – La France reste attachée au maintien de la convention actuelle liant le lycée franco-mexicain de Mexico à l’Agence pour l’enseignement du français à l’Etranger (AEFE), a fait savoir vendredi le ministère français des Affaires étrangères.

« Le maintien de la convention actuelle reste la meilleure option pour le lycée, pour ses élèves et leurs familles et pour ses personnels », a déclaré le porte-parole du Quai d’Orsay Romain Nadal, lors d’un point-presse. Cette mise au point fait suite à une déclaration du président du conseil d’administration du lycée, un établissement privé de droit mexicain comptant quelque 3.500 élèves.

Ce responsable, Claude Le Brun, avait fait état cette semaine d’un « changement de statut » applicable dès septembre 2014. La décision du lycée de mettre fin à la convention avec la France est motivée par l’augmentation des charges imposées par Paris, et « convient à tout le monde », avait-il précisé.

Une centaine d’enseignants se sont rassemblés mercredi à Mexico pour protester contre le déconventionnement qui aurait pour conséquence principale la cessation des paiements de salaires par la France. Cela concerne 13 expatriés ainsi que 85 titulaires de l’Education nationale « résidents » au Mexique. La section des enseignants de la Fédération syndicale unitaire (FSU) du lycée a déposé le même jour un préavis de grève reconductible à partir du 4 décembre.

« Une concertation est engagée pour trouver une solution et nous suivons la discussion en cours avec la plus grande attention », a précisé le porte-parole du Quai d’Orsay, expliquant que de nombreux Mexicains sont attachés à ce lycée, « fleuron de notre présence au Mexique ». « Notre pays a beaucoup investi dans cet établissement et la France continue à investir », a-t-il souligné.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*