0

Réseau consulaire, sécurité, élections de 2014… les questions abordées par le bureau de l’Assemblée des Français de l’étranger

AFE12-13

©Alain Fontaine

Le bureau de l’Assemblée des Français de l’étranger qui s’est tenu vendredi 13 et samedi 14 décembre a été l’occasion de rencontrer et d’échanger avec les conseillers membres du bureau de l’AFE. La séance de la matinée du vendredi  était présidée par Anne-Colette Lequet, vice-présidente de l’AFE.
Monsieur Yves Saint-Geours, directeur général de l’administration et de la modernisation et Monsieur François Saint-Paul, directeur des Français à l’étranger et de l’administration consulaire ont fait un point complet sur le plan de modernisation et d’évolution du réseau consulaire.
Monsieur Saint-Geours a tout d’abord rappelé que ce plan avait été adopté par le CIMAP (comité interministériel pour la modernisation de l’action publique) et qu’il s’inscrivait donc dans une logique interministérielle. Il a ensuite rappelé la nécessaire adaptation du réseau consulaire à l’évolution des communautés françaises de l’étranger.
Monsieur Saint-Geours a évoqué l’allégement des missions de 13 postes diplomatiques et le reformatage des très grands postes comme en Allemagne, en Italie, en Espagne, aux Etats-Unis ou au Canada. La dématérialisation continuera à être encouragée dans un double objectif de productivité et de proximité : le service des visas, l’état civil et plus globalement la gestion des postes seront principalement concernés. La modernisation passe également par une refonte de la politique immobilière du ministère. Sur ce point, il faudra se montrer particulièrement vigilant afin que la France ne se sépare pas de bâtiments importants et historiques comme par exemple, la Maison de France à Berlin.

Yves Saint-Geours a fait un point complet sur la sécurité de nos ressortissants et de nos implantations. Trois événements récents ont fait prendre conscience aux services du ministère qu’il était nécessaire de revoir de manière globale la sécurité des postes diplomatiques : l’attaque de l’Ambassade des Etats-Unis le 11 septembre 2012 à Benghazi, l’intervention française au Mali et l’attaque contre l’ambassade de France en Libye le 23 avril 2013. Dès 2013 des mesures d’urgence ont été prises. Pour 2014 et 2015, 20 millions d’euros par an seront consacrés au renforcement des Bâtiments, à l’achat de véhicules… etc. Les postes diplomatiques ne seront pas les seuls à bénéficier de ce plan, la sécurité des Instituts culturels tout comme celle des Lycées français sera renforcée.

Des annonces importantes ont également été faites dans d’autres secteurs. Concernant les consuls honoraires, il y a une volonté manifeste de faire évoluer et d’élargir leurs rôles mais il y a malheureusement de nombreuses contraintes (un changement de décret est nécessaire) qui ralentissent le processus. En ce qui concerne, les ambassadeurs thématiques, Yves Saint-Geours a indiqué que leur nombre devrait, à l’avenir, baisser significativement. Monsieur Saint-Paul a également évoqué la fonction notariale dans les consulats. Il a posé la question de l’avenir de ce service très technique qui augmente de manière importante la charge de travail des agents.

L’après-midi s’est poursuivie par une intervention de Sylvain RIQUIER, sous-directeur de l’administration des Français, au sujet de la mise en œuvre de l’application des décrets: celui portant sur l’ application de la loi du 22 juillet 2013 relative à la représentation des Français de l’étranger devrait être examiné au cours de la 1ère semaine de janvier 2014.  Quant au décret électoral, il a été examiné par la CNIL le 12 décembre. La publication devrait intervenir dans la deuxième quinzaine de janvier 2014.

Didier LE BRET, le directeur du Centre de crise a ensuite fait un point sur la situation au Proche-Orient. Et la journée s’est terminée par le séance des questions.

Consulter ici le résumé du Bureau établi par Français du monde-adfe

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*