0

55e anniversaire du Traité de l’Élysée

A l’occasion du 55e anniversaire du Traité de l’Élysée , une proposition de résolution commune de l’Assemblée nationale et du Bundestag allemand a été déposée et sera discutée lundi 22 janvier à l’Assemblée nationale en présence de M. Wolfgang Schäuble, Président du Bundestag.

Cette proposition de résolution  « Pour un nouveau Traité de l’Élysée » vise à accroître le rôle des parlements dans la coopération franco-allemande et  invite les gouvernements français et allemand à travailler au cours de l’année 2018 à un nouveau Traité de l’Élysée où pourraient figurer plusieurs thèmes comme par exemple l’approfondissement de la coopération transfrontalière, l’Espace économique franco-allemand et le marché intérieur européen, la coopération étroite en matière de politique étrangère, de politique de défense et de politique de développement, le Marché unique de l’énergie, efficacité énergétique et mobilité électrique etc.

Un thème « Jeunesse, formation, langue, culture et jumelages » est également présent  et indique clairement l’importance de la langue et de l’éducation dans la relation franco-allemande puisqu’il « Invite les gouvernements à développer les classes bilingues et bilangues, ainsi que les écoles permettant de passer à la fois le baccalauréat français et l’Abitur allemand, afin de de renforcer en Allemagne et en France le nombre d’apprenants de la langue du partenaire dans l’ensemble du système éducatif »

Je regrette cependant que les lycées franco-allemands ne soient pas explicitement mentionnés alors même que la création des LFA découle du traité de l’Elysée et qu’un nouveau lycée franco-allemand est en cours de création à Hambourg. Ce sont  des outils indispensables, vitrine  de la coopération franco-allemande.

Au vu de l’investissement des personnels depuis la création des différents établissements qui ont contribué à la formation de nombreux jeunes français et allemands et au rapprochement de nos deux peuples cette proposition de résolution aurait dû marquer un net soutien aux lycées franco-allemands.

Malgré l’absence de soutien, cette proposition de résolution va dans le bon sens puisqu’elle montre clairement l’importance que revêt la coopération franco-allemande pour nos deux pays, il  convient désormais qu’elle soit suivie d’effet et que des mesures concrètes émergent le plus rapidement possible.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*