5

Réponse du Président du groupe Français du Monde-ADFE au secrétaire d’Etat Edouard Courtial


 

Discours  de Jean-Pierre CAPELLI,  président du groupe Français du Monde – ADFE  à la 15 ème session plénière de l’AFE le 30 septembre 2011

Monsieur le Secrétaire d’Etat,

Vos explications et vos regrets ne nous ont pas convaincus.

Au nom du groupe Français du Monde – ADFE, je m’étais préparé à vous dire ce que nous ressentons des difficultés des Français de l’étranger :

Appauvrissement des services rendus par les consulats, en raison des diminutions de crédits et de personnels ;

– Difficultés du réseau des établissements scolaires français, désordre provoqué par une mesure mal pensée et mal exécutée, la fameuse prise en charge ;

– Diminution des aides sociales aux plus démunis ;

– Etc. etc.

Je vous aurais dit aussi notre perplexité à voir un secrétaire d’Etat nommé en fin de législature, dont la priorité pourrait être d’appuyer les candidats de la majorité présidentielle dans la campagne qui s’approche.

Mais un élément nouveau fait passer au second plan toutes ces préoccupations. Nous découvrons, Monsieur le Secrétaire d’Etat, que vous êtes signataire d’une proposition de loi qui vise à introduire la déchéance de la nationalité pour les Français de l’étranger qui ne payent pas d’impôts en France.

Cette idée nous paraît proprement scandaleuse. Vous allez sans doute nous dire qu’elle vise les fameux exilés fiscaux, ces célébrités des affaires ou du show business, que fréquente d’ailleurs assidûment notre président de la République.

Nous ne défendrons pas ces gens-là. Mais l’idée de mettre dans le même sac tous les Français de l’étranger, tous ces Français moyens ou modestes qui payent d’ailleurs leurs impôts dans leurs pays de résidence, nous paraît une insulte à nos compatriotes de nationalité française. La nationalité française est une affaire trop grave pour être ainsi instrumentalisée de façon irresponsable.

Franchement, Monsieur le Secrétaire d’Etat, vous ne nous semblez pas l’homme de la situation pour exercer vos nouvelles fonctions.

Et même, à nos yeux, vous vous êtes disqualifié.

Merci.

 

 

 

 

5 Comments

  1. Au vu de l’état d’esprit ainsi que des insoutenables prises de position de ce nouveau secrétaire d’état des français de l’étranger ,je suggère qu’il soit lancée une pétition pour demander la démission sans délai de M.Edouard Courtial.

    Françoise L’Etang Yaméogo
    ADFE.FdM
    ouagadougou
    Burkina-Faso

  2. Madame
    vos mots sont les plus justes « une idee scandaleuse » je suis française de nationalité bien que résidant en Australie. je paie mes impôts dans mon pays de résidence comme tout bon citoyen et je ne paie pas d’impôts en France car je n’ai aucun revenu français. Et alors si cette loi passait je ne serais plus française!!!!!!!!!!!!!!!!!!! Quelle honte! je suis d’accord. Il faut faire une pétition pour demander la démission de cette persone qui n’est pas apte à assumer son rôle.

  3. Comment l’idée « lumineuse » de M. Courtial peut-elle nous étonner de la part d’un monsieur chargé d’être « la voix de son maître » auprès des français établis hors de France. Le « maître » n’est-il pas le chantre de l’argent roi. Eh bien oui, il faut faire la nation des « français à fric » Pas d’argent mis dans la caisse, passez votre chemin, manants ! Je crois que nous touchons là le fond de l’abject. Il faut largement diffuser le fait que « ce môsieur » soutient (ce n’est pas le fait qu’il ait enlevé son nom de la liste de cet infâme projet qui le  »blanchit ») une telle proposition auprès de tous les français, hors et en France, nos  »encore » compatriotes, n’en déplaise à M. Courtial. L’énoncé que la nationalité puisse être liée à une question d’argent me révulse au plus au point, comme auraient dû être révulsés, en 2007, tous ceux qui ont entendu le « fameux slogan de campagne » du maître : travailler plus pour gagner plus !!!! L’argent, l’argent, encore l’argent : ça suffit !!!!
    Marylis DELORT, établie au Burkina Faso depuis bientôt 33 ans, et française plus que jamais à l’approche d’élections décisives.

  4. Cela ne s´arrange pas…..

    J´en connais un, colonel en retraite au soleil, qui a laissé la moitié d ´un bras au Liban au nom de la France qui va resortir le sabre…

    Qui donc a bien pu voter pour ce gars-la???

    Les Francais hors de France n´ont pas besoin de ce monsieur !

    M. Courtial changez de métier!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*