0

« Les têtes tombent à l’Audiovisuel extérieur français »

| AFP/ANNE-CHRISTINE POUJOULAT

La commission de la Culture, de l’Education et de la Communication a, ce mercredi, procédé à l’audition de Mme Marie-Christine Saragosse, candidate pressentie pour la présidence de l’audiovisuel extérieur de la France (AEF). Le nom de Mme Saragosse était celui retenu par le CSA, à qui  le Président de la République avait demandé de « l’éclairer » sur la personnalité la plus apte à présider AEF.

En effet, François Hollande s’est engagé à revenir sur la réforme de Nicolas Sarkozy et, dans l’attente de la loi sur l’audiovisuel de 2013, Mme Saragosse sera la  dernière dirigeante d’entreprise audiovisuelle publique à être officiellement nommée par le Président de la République. Déjà auditionnée par la Commission de la Culture de l’Assemblée nationale le décret de sa nomination est attendu incessamment.

Alors que M. de Pouzilhac laisse une AEF exsangue, après des mois de conflit social, Mme Saragosse adopte d’emblée un ton très différent de celui de son prédécesseur, évoquant notamment la nécessité de « panser les blessures » et assurant vouloir « convaincre plutôt que contraindre ». Cette volonté de refonder le dialogue social dans l’entreprise commande un changement complet de méthode. Logiquement, une grande partie de l’équipe dirigeante nommée par Alain de Pouzilhac est donc déjà poussée vers la sortie.

Vous pourrez lire ci-dessous un article du Monde paru dans l’édition datée du 5 octobre et ici, un portrait de Marie-Christine Saragosse.
Le texte  de son audition devant la commission de la Culture du Sénat , ainsi que celui de mon intervention en qualité de rapporteure pour avis du budget audiovisuel extérieur seront consultables très prochainement.

Les têtes tombent à l’Audiovisuel extérieur français

Le Monde.fr | • Mis à jour le

Par Marie de Vergès

Grand ménage au sommet de l’Audiovisuel extérieur français (AEF). Avant même que Marie-Christine Saragosse soit confirmée par décret présidentiel à la tête de cette entité qui chapeaute France 24, RFI et Monte Carlo Doualiya, plusieurs directeurs, liés à son prédécesseur, Alain de Pouzilhac, sont poussés vers la sortie.

La première écartée, jeudi 4 octobre, a été Nahida Nakad, directrice des rédactions de France 24 et du pôle arabophone Monte Carlo Doualiya. Frank Melloul, directeur de la stratégie de l’AEF, et qui fut candidat face à Mme Saragosse pour en devenir le président, est aussi sur le départ.

D’autres personnalités sont sur la sellette, entre autres la directrice des affaires juridiques, Véronique Katlama-Rouzet et le directeur des affaires techniques, Bruno Tezenas du Moncel. Reste aussi à régler le sort de l’alter ego de Mme Nakad à RFI, Anne-Marie Capomaccio. Selon certaines rumeurs, elle pourrait se voir offrir un « placard doré », à Washington par exemple.

« QUAND ON CHANGE DE POLITIQUE, ON CHANGE DE PREMIER MINISTRE »

Ce coup de balai ne surprend personne. Tous ces cadres avaient été nommés par M. de Pouzilhac, contraint à la démission en juillet, après avoir été désavoué par le nouveau gouvernement sur le projet de fusion des rédactions. « Quand on change de politique, on change de premier ministre », indique Pascal Paradou, délégué du personnel à RFI.

Mme Saragosse a été adoubée, jeudi, par les commissions culturelles de l’Assemblée nationale et du Sénat. Elle n’attend plus que le feu vert élyséen pour prendre officiellement ses fonctions. La future patronne de l’Audiovisuel extérieur a promis d’œuvrer pour l' »apaisement » au sein de cette structure.

Pour les personnels, les dernières évictions n’entrent pas en contradiction avec cet objectif. « C’est cet encadrement qui a tenté de mettre en place le plan de fusion avec beaucoup de brutalité. Ils ne sont plus crédibles », dénonce Elisa Drago du syndicat SNJ-CGT chez RFI.

De fait, Mme Saragosse a répété, lors de ses auditions devant le Parlement, que le projet de fusion était bel et bien annulé.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*