0

Ensemble, inventons l’avenir (2)

Ci-dessous le texte figurant sur le verso de ma profession de foi, verso consacré aux engagements et aux priorités de mandat sur lesquels j’ai basé ma candidature à la prochaine élection sénatoriale.

Mes engagements

Agir prioritairement en faveur des Français de l’étranger au sein du groupe socialiste et au Sénat : veiller à ce que les questions concernant les Français de l’étranger ne soient pas oubliées dans la législation

Travailler avec les sections ADFE sur le terrain et avec le Bureau national de l’ADFE

Agir, en équipe, avec nos sénateurs Monique Cerisier ben Guiga et Richard Yung

• Mettre un poste d’assistant à la disposition de l’ADFE ou du PS

Communiquer au mieux avec vous : vous informer mais surtout être à votre écoute et vous rendre compte régulièrement de mon activité

• Travailler à la refondation du Parti avec les sections et les instances fédérales et nationales.

Mes priorités

L’expatriation en terme de :

scolarité : l’école française accessible à tous, développement de filières bilingues, augmentation et pérennité des crédits FLAM

couverture sociale : la CMU pour tous les français en difficulté et l’amélioration des prestations de la CFE

retraite : possibilité de pouvoir se constituer une retraite correcte et bénéficier de tous les droits acquis au cours de la vie professionnelle. Coordination en Europe des systèmes de retraites complémentaires et des préretraites pour ne pas se trouver pénaliser par la mobilité professionnelle

représentation politique : création de sièges de députés pour les Français de l’étranger et d’une « collectivité d’outre-frontière »

indemnisation des Français spoliés de leurs biens en cas de guerre ou de catastrophes naturelles par la création d’un fonds spécifique

soutien aux créateurs d’entreprises françaises à l’étranger avec l’octroi d’aides et de garanties par l’Etat

Mais aussi de façon plus générale :

• La nécessaire évolution des droits de la personne, pour effacer le décalage entre la réalité sociale et les lois, notamment en terme d’égalité hommes-femmes et de la place des couples homosexuels dans la société

• L’Europe, en agissant pour une Europe plus politique, plus sociale et plus orientée vers les citoyens

• La mise en place d’une véritable et réaliste politique européenne d’immigration

La redéfinition des rapports Nord/Sud, notamment le partenariat Europe/Méditerranée et l’aide au développement, dans le difficile contexte de la mondialisation

• La mise en place de mesures volontaristes en faveur de l’environnement qui s’intègrent dans une politique globale de développement durable

L’emploi, la formation et la recherche qui doivent faire l’objet de politiques volontaristes

L’avenir des services publics, à l’étranger comme en France, notamment dans le secteur de la santé et de l’enseignement

La politique culturelle et audiovisuelle extérieures avec la mise en place de meilleures synergies entre les différents opérateurs de l’audiovisuel extérieur

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*