0

Déplacement aux Pays-Bas 8-13 mars

 
Ambiance PublicArrivée le dimanche 8 mars en fin de journée à La Haye,  je suis accueillie par Catherine Libeaut conseillère consulaire, et son mari. Je m’installe à la Résidence de France.

Lundi 9 mars 

Dans le prolongement de la journée internationale des Droits des femmes du 8 mars, je me rends, accompagnée de Catherine Libeaut, dans une crèche néerlandaise située à Delft. Nous rencontrons des femmes françaises qui travaillent dans le domaine de l’homéopathie, mieux connu et reconnu qu’en France, de la maternité et des soins à apporter aux nourrissons.

C’est l’occasion d’échanger sur la place des femmes dans la société néerlandaise, qui par bien des côtés présente des similitudes  avec la situation en Allemagne. Aux Pays-Bas,  l’accueil de la petite enfance est de statut privé et est extrêmement onéreux (on me cite le chiffre de 2400 euros mensuels pour une place en crèche à plein temps !). Beaucoup de femmes travaillent à temps partiel, certains hommes également, pour se consacrer à leurs enfants, à leurs loisirs, à leur vie personnelle  et pour, bien entendu,  réduire les frais de garde des enfants. Merci à Mme Lucie Cunningham, Mme Nathalie Parmentier et Mme Elisa Petit pour cette rencontre, fort enrichissante.

Retour à la Haye et après un déjeuner rapide, je rencontre Mme Dora Gerts, présidente du Conseil des femmes aux Pays-Bas fondé en 1898. C’est une fédération d’associations de femmes dont l’objectif est de promouvoir la situation des femmes par des actions entre autres de lobbying  au niveau national, européen et international.  Je suis accompagnée de Mme Armelle Verhoeven,  attachée sectorielle en charge des questions réglementaires, sociales et de gestion publique au service économique de l’ambassade. Nous échangeons sur la situation des femmes  aux Pays-Bas,  sur la difficulté de concilier vie professionnelle et vie familiale. Aux Pays-Bas la situation des femmes est très contrastée. Bien représentées au niveau politique, leur situation se détériore dans les entreprises et la plupart des emplois à temps partiel sont occupés par des femmes.

La prostitution est également à l’ordre du jour. Comme chacun le sait les Pays-Bas sont un pays réglementariste, c’est à dire que la prostitution est une activité  reconnue. Mme  Gerts me dit qu’une réflexion sur la législation en vigueur est engagée au sein des associations de femmes dans son pays et que sa fédération allait se saisir du sujet lors de leur prochaine Assemblée Générale. Mme Gerts m’indique  que  l’évolution en cours en France à ce sujet est observée aux Pays-Bas  avec attention. J’ai appris par ailleurs que le maire d’Amsterdam fermait certaines échoppes dédiées à la prostitution pour au moins en diminuer le nombre.

Je rencontre ensuite M. Laurent Pic, l’ambassadeur et M. Christophe Hortolou Conseiller à l’ambassade en charge de la politique intérieure pour un échange rapide.

La journée se termine par un dîner organisé par Français du monde-adfe à l’école hôtelière de La Haye. J’ai le plaisir de retrouver Catherine, Patricia et bien d’autres.  Des amis du Parti Socialiste se joignent à nous : Hélène Le Moing, conseillère consulaire siégeant également à l’Assemblée des Français de l’étranger, Guillaume, Marie-Aude. Bons échanges, bonne cuisine, une soirée réussie !

DSC_0412

Mardi 10 mars

Visite rapide mais très intéressante de l’Ecole européenne de Bergen où nous sommes accueillies par les directrices du primaire et du secondaire  en l’absence de Mr Lewis le proviseur et par Mme Christine Bonnaire représentante de parents d’élèves. Dans cet établissement l’accent est mis sur un enseignement plurilingue avec une implication forte dans l’enseignement des sciences. L’Ecole européenne de Bergen a été créée pour les enfants du personnel du centre de recherche Commun de la Commission européenne de Petten mais est également ouverte aux enfants de toutes professions et nationalités. Le montant des frais de scolarité est fixé par le Conseil supérieur des écoles européennes et les enfants français peuvent obtenir une bourse s’ils remplissent les critères d’attribution.  L’école de Bergen  est située à 40 kilomètres au nord d’Amsterdam et a pour objectif d’apporter aux élèves une confiance dans leur propre identité culturelle, base de leur développement de citoyens européens. L’école de Bergen  encourage les élèves à avoir une perception européenne et globale. L’école accueille  également des enfants français.

DSC_0434Retour sur Amsterdam pour un déjeuner  à dominante féminine organisé par la Chambre de Commerce et d’Industrie franco-néerlandaise à l’hôtel Sofitel Legend The Grand Amsterdam à l’occasion du Women’s Day. Le déjeuner s’est tenu dans la somptueuse salle du conseil, où 49 ans plus tôt, le prince Claus et la princesse Beatrix se sont unis. Mme Corinne Vigreux, co-fondatrice et PDG de TomTom international retrace sa carrière exceptionnelle. Une femme pleine d’énergie qui aurait réussi selon moi, quel que soit le contexte! M. Laurent Pic, l’ambassadeur,  est présent ainsi que Mme Christina Vasak, Consule générale en poste à Amsterdam et trois des cinq conseillers consulaires Catherine Libeaut, Tanguy Le Breton et Maryse Imbault. J’ai également l’occasion de faire la connaissance de Frédérique Chauvet, chef d’orchestre qui était la Femme de l’année en 2014.

DSC_0432Retour sur la Haye pour visiter le lycée Van Gogh où se déroule un stage des proviseurs des lycées de la zone Europe du Nord. Mme Dominique Traboulsi, proviseure du lycée Van Gogh nous accueille et nous fait visiter l’établissement qui ne cesse de croître. Chaque surface est utilisée de manière optimale. Le lycée accueille 900 élèves de la maternelle à la terminale. Les frais de scolarité sont élevés puisqu’ils  varient de 6495 euros en primaire à  9345 euros en terminale. Après une augmentation de 9 % en 2007 l’augmentation a ralenti pour n’être que de 1 % en 2015. Le projet d’établissement sur 2012/2016 se décline autour de 4 axes : promotion d’une culture scientifique et maîtrise des langues, valeurs et comportements, développement durable et communication sous toutes ses formes.

La visite est suivie d’une réception à la Résidence des proviseurs de la zone Europe du Nord. J’ai le plaisir de revoir un certain nombre d’entre eux rencontrés lors de visites dans leur établissement ou auditionnés pour le rapport sur les frais de scolarité.

La soirée se termine par un dîner à la Résidence offert par M. Laurent Pic  réunissant les représentants de la communauté française, conseillers consulaires et représentants d’associations.

Mercredi 11 mars

Départ pour Amsterdam avec M. Laurent Alberti, Cocac et directeur de l’Institut français des Pays-Bas ainsi que Catherine Libeaut. La journée sera consacrée à l’Institut français et au Consulat et à l’avenir de l’Institut wallon qui héberge le Consulat et l’Institut,  magnifique bâtiment du 17ème siècle, pas ou peu entretenu depuis des lustres et donc très dégradé. Nous commençons la visite par la partie culturelle et j’ai le plaisir de revoir M. Jean-Philippe Arnould, directeur de l’Institut à Munich il y a quelques années et aujourd’hui attaché culturel et Directeur adjoint de l’Institut français des Pays-Bas. L’accent est mis cette année sur la coopération universitaire et scientifique. Il s’agit de mettre en réseau universitaires, laboratoires et chercheurs. Bien évidemment la transition énergétique et l’économie verte seront au cœur du débat et seront les thèmes de  la conférence Erasme Descartes organisée en novembre en accompagnement de la COP 21.

L’Institut wallon doit être vendu et par conséquent ses activités seront réorientées en partenariat avec les grandes  institutions néerlandaises. A l’avenir expositions, Festival, Cinéma se feront en coopération  avec  les Néerlandais, ce qui permettrait un rayonnement plus large.

Le fonds de la médiathèque pourrait être repris par  la bibliothèque centrale de la ville et des bibliothèques de quartier et les cours par une Alliance française qui  serait créée à Amsterdam. Le réseau des Alliances françaises est déjà dense puisqu’il en comprend 32 aux Pays-Bas. Les projets sont intéressants mais on ne doit pas oublier les êtres humains qui sont derrière. Le dialogue social mené par M. Laurent Pic devra permettre   d’organiser au mieux les évolutions.

Le déjeuner offert par Mme Christina  Vasak me permet de rencontrer et d’échanger avec M. Gregory Citerneschi de Business France (anciennement Ubifrance auquel s’ajoute aujourd’hui l’AFII) et Mme Fabienne Javault, Directrice d’Atout France ainsi que  M. Franck Roy, chef de Chancellerie. Le départ du tour de France 2015 à Utrecht  est un événement riche de promesses en terme de retombées touristiques et économiques

Je retourne ensuite au Consulat pour visiter les services et rencontrer les agents, guidée dans ma visite par Franck Roy.  23 800 Français sont inscrits aux Pays-Bas et 3400 passeports ont été établis en 2014. Pas seulement pour les Français résidents aux Pays-Bas d’ailleurs mais aussi pour des habitants du Nord de la France qui obtiennent ainsi plus rapidement leurs passeports que s’ils le demandaient sur place ! Les visiteurs français sont nombreux et la charge de travail pour le service social est lourde.

Le poste s’occupe également des dossiers d’Etat-civil, de nationalité et du recouvrement des créances envers l’Etat français sans parler des bourses comme dans tous les consulats du monde ! Il est cependant  à noter que le service des affaires sociales est amené à traiter de nombreux cas lourds qui demandent un investissement personnel extrême.

La journée se termine par une rencontre avec la section PS d’Amsterdam, section jeune, dynamique, très sympathique. Merci à Guillaume et Pascale pour l’organisation !

Jeudi 12 mars

La journée du jeudi 12 mars commence par la visite de l’école primaire d’Amsterdam avec Mme Traboulsi, proviseure du lycée Van Gogh de La Haye dont l’établissement d’Amsterdam est une annexe. Catherine Libeaut et M.  Laurent Alberti sont également de la visite. C’est une école primaire qui compte 230 élèves répartis sur 9 classes et qui est hébergée dans une école néerlandaise. Une rencontre avec les enseignants est organisée et nous échangeons sur l’avantage familial et sur la question des TNR (titulaires non-résidents).

Photo OE Amsterdam

Après un déjeuner « culturel », organisé par M. Laurenti je retourne dans les locaux de l’Institut où se déroule la journée de l’Emploi et de la Formation  organisé par Avenir Emploi, fondation dont notre amie Bernadette van der Horst-Brigot est fondatrice et présidente. De nombreuses présentations se succèdent sur la situation économique aux Pays-Bas, sur l’emploi, sur le  droit du travail, sur  les conseils aux demandeurs d’emploi par différentes entreprises de placement francophones. Je présente les grandes lignes des dispositifs français à l’étranger pour le placement et la formation professionnelle en pleine évolution.

Claudine L.

La journée se termine par une réception offerte par Avenir Emploi Pays-Bas à l’Institut wallon pour clore cette manifestation sur l’Emploi qui a été un beau succès.

Dernière nuit à Amsterdam avant de reprendre le train le vendredi 13 mars pour rejoindre Paris au plus vite afin d’être à l’heure au Bureau national de Français du monde-adfe !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*