0

A quand une diffusion de France 24 sur la TNT gratuite partout en France?

Lancée en décembre 2006, France 24 représente aujourd’hui l’un des principaux réseaux d’information dans le monde en rassemblant chaque semaine près de 4,9 millions de téléspectateurs et totalisant plus de 14 millions de visites sur son site Internet.

Ses trois chaînes internationales d’information continue émettent, en français, en anglais et en arabe, 24h/24 et 7j/7 dans 300 millions de foyers sur les 5 continents et couvrent environ 180 pays.

Si France 24 est déjà présente sur la TNT dans une vingtaine de pays, tels que l’Italie, ou encore la Tanzanie ou la Thaïlande, en France elle n’y est accessible, depuis septembre 2014, que sur la région Ile-de-France.

Or, comme je l’ai déjà plusieurs fois indiqué au président du Conseil Supérieur de l’Audiovisuel, ainsi qu’à la ministre de la Culture, il est aujourd’hui  éminemment souhaitable de mieux valoriser les antennes de France Médias Monde, en général, et de France 24 en particulier, en permettant sa diffusion gratuite, via la TNT, sur tout le territoire national.

Au-delà de l’intérêt d’une telle diffusion pour la notoriété de ce bel outil, la chaine internationale représente un véritable atout pour l’ensemble des téléspectateurs vivant en France. En effet, faut-il rappeler que France 24  constitue  une offre de service public singulière,  en ce qu’elle permet, par son approche spécifique de l’actualité,  une salutaire ouverture sur le monde. Bien plus, la diversité, à la fois de ses équipes et des sujets traités, peut contribuer à la nécessaire cohésion nationale dont notre pays a plus que jamais besoin. A cet égard, la diffusion de la chaine en français pourrait s’accompagner d’un décrochage de quelques heures en langue arabe.

Un appel à candidature vient d’être lancé par la CSA pour l’édition de services de télévision à vocation nationale sur la TNT.

La diffusion de France 24 sur toute la France via ce canal constituerait un choix stratégiquement bénéfique à bien des égards avec, de surcroit, un faible impact financier, que je ne peux qu’appeler de mes vœux.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*