0

Épidémie du virus Zika: la réponse du ministre à ma question

Il y a quelques semaines, j’ai interrogé le ministre des Affaires étrangères et du Développement international au sujet de l’épidémie du virus Zika, sur les mesures prises pour informer des risques sanitaires nos compatriotes résidant dans les pays concernés.

Vous trouverez ci-dessous la réponse du ministre suivie, pour mémoire, du texte de ma question

Réponse de M. le ministre des affaires étrangères et du développement international :
Au 25 février 2016, selon le centre européen de prévention et contrôle des maladies, 37 pays ont déclaré des cas autochtones d’infection par le virus Zika au cours de ces deux derniers mois, notamment en Amérique latine, en Afrique, en Asie et dans le Pacifique. Afin d’informer les ressortissants français du risque sanitaire lié au virus Zika, le ministère des affaires étrangères et du développement international a procédé à la mise à jour des recommandations émises au profit des voyageurs, sur le site des fiches « Conseils aux voyageurs ». Les symptômes de la maladie, son mode de transmission et les recommandations de prévention, notamment des piqûres de moustiques, y sont précisées. Ces informations ont également été relayées localement par les ambassades concernées. Concernant les femmes enceintes qui envisagent un voyage dans une zone d’épidémie de Zika, le haut conseil de la santé publique recommande d’envisager, quel que soit le terme de la grossesse, un report du voyage. En cas d’impossibilité de reporter le voyage, il leur est recommandé de respecter les mesures de prévention des piqûres de moustique et d’éviter tout rapport sexuel non protégé pendant le voyage. Enfin, pour les femmes enceintes ayant pu être infectées par le virus Zika, il est recommandé de réaliser un bilan médical. Ces informations sont diffusées sur le site du MAEDI, en lien avec le ministère des affaires sociales et de la santé, et sont actualisées régulièrement.

Question n° 19969 adressée à M. le ministre des affaires étrangères et du développement international transmis à M. le ministre des affaires étrangères et du développement international
Publiée le : 11/02/2016
Mme Claudine Lepage attire l’attention de M. le ministre des affaires étrangères et du développement international sur l’épidémie Zika qui sévit actuellement en Amérique centrale et du sud et qui a connu, ces derniers jours, un développement inquiétant puisque 1,5 million de personnes seraient ou auraient été atteintes au Brésil, 20 000 en Colombie et 2 300 en Martinique. Elle indique que le virus est désormais présent dans 21 des 55 pays du continent américain et que l’organisation mondiale de la santé (OMS) a décrété que l’épidémie constitue une urgence de santé publique de portée mondiale. Elle rappelle que le virus Zika, à l’inverse d’Ebola qui a durement touché l’Afrique de l’ouest, se transmet quasi-exclusivement par la piqure du moustique. Il se rapproche donc davantage, dans son mode de transmission, de la dengue ou du chikungunya. Elle rappelle également que c’est pour les femmes enceintes que Zika est le plus dangereux car il semblerait que le virus puisse être transmis au fœtus et entraîner des malformations congénitales, telles que la microcéphalie. Face à cette urgence sanitaire, elle se demande si des mesures spécifiques ont été prises, en lien avec les postes consulaires, pour informer nos compatriotes qui résident dans les pays où l’épidémie est très répandue. Elle lui demande également si des mesures sont prévues en cas de contamination par le virus d’un ou de plusieurs compatriotes et notamment des femmes enceintes.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*