0

Mon déplacement à la rencontre des Français d’Océanie du 15 au 28 mai 2016 – 2ème étape: Melbourne

Vendredi 20 mai : Après une heure trente de vol, nous arrivons à Melbourne en milieu de matinée. Jean-Philippe Grange, le Conseiller consulaire élu à l’AFE, m’accompagne dans cette nouvelle étape de mon voyage.

Nous nous rendons aussitôt à l’Ecole française de Melbourne au Caufield Junior collège. Nous y sommes accueillis par Myriam Boisbouvier-Wylie, la consule générale honoraire de France,  que j’avais déjà eu le plaisir de rencontrer lors de ma visite en 2011, et qui toujours avec la même gentillesse, la même disponibilité et le même professionnalisme, nous accompagnera tout au long de notre visite à Melbourne.

Dans une classe, entourée de Mmes Boisbouvier-Wylie et d'Isabelle Le Bouder et de JP Grange

Dans une classe, entourée de Mmes Boisbouvier-Wylie,  Le Bouder et Beauvais et de JP Grange

Ce collège dispose d’une section primaire française, dirigée par Caroline Pommier que nous rencontrerons plus tard, à la fois reconnue par le Département de l’Education de l’Etat du Victoria et homologuée par le Ministère français de l’Education nationale. Elle accueille aujourd’hui plus de 305 élèves, soit 50% de l’effectif global de l’école, de la grande section de maternelle jusqu’en sixième où les élèves sont scolarisés en alternance avec un enseignant australien et un enseignant français. L’enseignement est donc à 50% en français et 50% en anglais.

S’y ajoute, la section maternelle (aujourd’hui riche de 43 élèves, en petite section et en moyenne section).

Après la visite de trois classes, un entretien se déroule avec Isabelle Le Bouder, la présidente de l’association des parents d’élèves de l’Ecole française de Melbourne et Angélique Beauvais, enseignante responsable.

Dans la Cour du Glen Eira College, aux côtés de M Boisbouvier-Wylie et de JP Grange

Dans la Cour du Glen Eira College, aux côtés de M Boisbouvier-Wylie et de JP Grange

Après cette première école, nous enchainons avec la visite du Glen Eira College, établissement public qui accueille l’Ecole secondaire française de Melbourne.

Nous y sommes accueillis par la Principale, Sheeran Kindler, avec qui nous partageons un déjeuner auquel se joignent des enseignantes et parents d’élèves.

L’ESFM accueille de la 5ème (début du collège dans le système australien) à la 3ème, les élèves souhaitant continuer à étudier le français. Les cours sont dispensés dans le cadre du système australien, et le français ainsi que les mathématiques et l’histoire-géographie sont enseignés en français par des professeurs certifiés, en suivant les directives de l’Education Nationale Française, grâce au cours du CNED (accréditation obtenue en 2014).

sénatrice-CamberwellLa troisième école au programme de notre journée est la Camberwell Primary School. Avec cet ultime établissement nous bénéficions d’un large panorama des différentes sortes d’« écoles françaises » existant à l’étranger. En effet, après les visites d’une école homologuée, d’une école fonctionnant avec le CNED, cette dernière école est titulaire du Label FrancEducation. Cette expérience me conforte dans ma conviction que de multiples types d’écoles françaises doivent trouver leur place à l’étranger, dans le souci de satisfaire les attentes très diverses des communautés françaises.

Très ancienne école publique australienne, Camberwell Primary School a mis en place un programme d’immersion bilingue sur la totalité de l’école qui compte plus de 600 élèves. Tout en suivant les programmes australiens, l’école offre donc un programme d’immersion française. Les élèves suivent 50% de leur emploi du temps en langue française (avec un minimum de 10 heures par semaine) et la plupart des matières générales sont enseignées en français (mathématiques, sciences et français).

Nous disposons ensuite de quelques minutes pour déposer nos bagages à l’hôtel et nous rafraichir, avant de nous rendre aux Studios de SBS Radio sur Federation Square. Cette radio australienne diffuse une information dans 74 langues différentes. Rappelons en effet que 2,7 millions d’Australiens, soit 12% de la population parlent une autre langue que l’anglais à la maison.

J’y suis interviewée par le journaliste Jean-Noël Ducasse.

Interview à écouter ici.

Dans les studios de SBS

Dans les studios de SBS

Après une visite des locaux  de la radio, où nous pouvons découvrir les différentes rédactions propres à chaque langue, nous nous dirigeons vers le Consulat Honoraire.

Nous y retrouvons la Consule générale honoraire, Myriam Boisbouvier-Wylie, ainsi que l’assistant consulaire, Jean-Paul Esnault et deux jeunes sympathiques stagiaires françaises. Avec l’énergie et le dévouement de Myriam, cette petite équipe accomplit un formidable travail au service des Français de Melbourne !

IMG_0159La consule a  organisé une réception à laquelle ont été conviés les Présidents d’association de Melbourne, œuvrant pour les Français, ainsi que la conseillère à l’AFE, Danièle Kemp. Ce fut l’occasion de rencontrer des personnes très intéressantes qui, chacune dans son domaine, assiste, conseille les Français de Melbourne et également diffuse notre langue et notre culture.

Nous terminons la soirée dans un restaurant des rives Southbank au bord de la rivière Yarra, en compagnie de Jean-Philippe Grange et de Guillaume Mauboussin, jeune fondateur de l’application pour portable French connexion.

L'Alliance Française de Melbourne

L’Alliance Française de Melbourne

Samedi 21 mai : Nous nous rendons à l’Alliance française de Melbourne située à St Kilda, dans une jolie bâtisse. Cette Alliance, plus grande école de français dans le Victoria, avec une moyenne de 3000 étudiants par an,  « partage la passion du français depuis 1890 » !  Des questions d’agenda m’empêcheront de rencontrer le Directeur, Michel Richard, mais un bureau est très aimablement mis à ma disposition pour y assurer une permanence parlementaire.

Je reçois tous d’abord, Geneviève Papon, coordinatrice des programmes français de l’école secondaire Auburn High School que je visiterai plus tard dans la journée. Puis Lauren Marquet, accompagnée d’une collègue, et responsable de l’association Projet école du Nord, qui a pour objectif, comme son nom l’indique, la création d’une école française dans le Nord de la ville. Enfin, Nathalie Galliot, vice-présidente de l’Ecole secondaire française de Melbourne, section CNED du Glen Eira Collège que j’ai visitée la veille.

Toujours accompagnées du conseiller consulaire élu à l’AFE, Jean-Philippe Grange, nous participons à un déjeuner avec la directrice de l’Ecole française de Melbourne au Caufield Junior collège, Caroline Pommier.

La fin d’après-midi libre est consacrée à une promenade sur la jetée historique de St Kilda, où nous ne vîmes malheureusement aucun pingouin !

Devant "les classes sans porte", à l'australienne, avec Mme Papon

Devant « les classes sans porte », comme cela se fait en Australie, avec Mme Papon

Nous poursuivons la journée par une visite de l’Auburn High School, très aimablement guidée par Geneviève Papon, coordinatrice des programmes français.
Cet établissement secondaire public a ouvert en janvier 2014, avec deux axes majeurs : un enseignement scientifique poussé et un enseignement des langues différent. Ainsi une section binationale française et une section bilingue chinoise y ont-elles été ouvertes. La section française compte aujourd’hui 25% de l’effectif total de l’établissement et combine les programmes officiels français et australiens. 13 heures de cours sur 25 hebdomadaires sont ainsi enseignées en français (pour les disciplines de français, mathématiques, sciences et humanités) et 12 heures sont enseignées en anglais (pour la langue anglaise, l’ « Essential for life », les arts et technologies et l’éducation physique). Une demande d’homologation par le ministère français de l’Éducation nationale est en cours de traitement.

Nous sommes invitées le soir à assister à un « found raising » (une collecte de fonds) au profit de l’école. Expérience très sympathique qui nous permet de rencontrer la principale de l’établissement, Maria Karvouni, des enseignants et des parents d’élèves français et australiens, et également de vivre une très intéressante et amusante immersion dans une communauté scolaire australienne !

Le dimanche, convivial brunch avec Thibaut Clamart, membre du bureau de Français du monde – adfe et responsable Europe écologie – les Verts en Australie, puis après-midi libre, consacrée à la visite du Queen Victoria Market et du Melbourne Museum !

Cette deuxième étape clôt mon séjour en Australie et je m’envole bientôt pour Auckland.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*