0

Remise du Prix National « Ethique et Sport scolaire »

J’ai été heureuse de participer à la remise du Prix National « Ethique et Sport scolaire » de l’UNSS qui s’est déroulée hier au Sénat. Ce prix met à l’honneur des actions d’associations sportives essentiellement dans le cadre scolaire.

Depuis son lancement, l’engouement pour participer à ce prix national se confirme et de nombreuses organisations sont désormais associées à celui-ci. Ainsi en est-il des établissements du réseau de l’AEFE. Je ne peux que me réjouir de cette association, car en tant que sénatrice des Français de l’étranger et membre de son conseil d’administration, je sais quelle attention est portée à la lutte contre toute forme de discriminations dans les écoles françaises à l’étranger.

Le sport a un potentiel extraordinaire, il est médiatisé internationalement, il pourrait être le modèle de construction d’une société meilleure. En effet, les valeurs sportives sont reconnues par tous : le dépassement de soi, le respect de règles communes, le fairplay et la solidarité. On parle même d’un esprit sportif. L’éthique sportive va même au-delà, puisqu’elle implique la promotion dans le sport des valeurs sociales contemporaines comme le respect de l’égalité entre les hommes et les femmes ou le principe de dignité.

Reflet de la société,  le sport peut malheureusement être aussi vecteur de ses maux : il peut notamment en effet véhiculer des stéréotypes, favoriser les discriminations. Nier l’existence des discriminations dans le sport ne sert à rien. Il faut au contraire, fermement les combattre en aidant le sport à réaliser son potentiel intrinsèque de modèle de diversité. Il y a donc un travail à réaliser, tout d’abord pour alerter les consciences, prendre en compte ces dérives, puis pour lutter efficacement contre ces fléaux.

Quel que soit le type de discrimination (liée à la couleur de peau, au sexe, à l’orientation sexuelle, au handicap …), une première étape apparaît nécessaire : celle de la déconstruction de l’inconscient collectif. Cela passe nécessairement par l’éducation.

C’est pourquoi il était important pour moi de participer à cette remise de prix qui encourage la diffusion d’exemple de bonnes pratiques pour promouvoir la diversité dans le sport et pour lutter contre toutes sortes de discriminations. Il s’agit de remplacer les idées reçues par la construction d’une éthique de la différence, où la différence n’est pas niée mais, au contraire, considéré comme une richesse.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*