0

Non à la baisse du budget de l’aide publique au développement

Les annonces faites par le ministre des comptes publics Gérald Darmanin sur la baisse du budget consacré au ministère des affaires étrangères –moins 282 millions d’euros- sont particulièrement inquiétantes.

Si le flou règne toujours sur une partie des lignes budgétaires qui seront à terme impactées, et il faudra bien entendu être plus que vigilant pour préserver les budgets consacrés aux Français de l’étranger, le ministre a d’ores et déjà affirmé que près de la moitié des économies serait faite sur le budget consacré à l’aide publique au développement.

Plusieurs ONG et associations se sont indignées de cette baisse programmée et je ne peux que partager leurs vives inquiétudes.

Cette annonce est d’autant plus surprenante qu’Emmanuel Macron avait promis durant la campagne de porter le budget alloué à l’aide au développement à 0,7 % du revenu national brut d’ici à 2030 alors qu’il était de 0,38 % en 2016.

Cette coupe budgétaire de près de 140 millions serait désastreuse pour les populations qui bénéficient de l’aide publique au développement mais également pour l’image de notre pays à travers le monde.

J’appelle donc le gouvernement à revenir sur sa décision et comme le propose certaines ONG à œuvrer pour que l’aide publique au développement soit sortie du calcul du déficit public.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*